Portrait de l’auteur

Le 7 septembre 1926, Walter Benjamin voyage pour la première fois à Marseille.

Haschich à Marseille

À partir de décembre 1927, les docteurs Ernst Joël et Fritz Fränkel proposent à Benjamin, de participer sous surveillance...

L’hôtel

Je pense que trois quarts d’heure sont déjà écoulés mais il n’y a cependant que vingt minutes.

Le labyrinthe

Je sens cet humour comme infini lorsque j’apprends au restaurant Basso que la cuisine chaude va justement fermer, tandis...

Le bistrot

Je compris alors tout d’un coup, comment à un peintre - cela n’arriva-t-il pas à Rembrandt et à beaucoup d’autres ? - la...

« Chez Basso »

En attendant, j’avais décidé en moi-même que dès que j’aurais fini chez Basso - il était environ l0 h. 30 - j’irais ailleurs...

Nouvelle vision

Et il n’y a aucun doute que bien des choses belles et convaincantes restent inexpérimentées.

Rue Paradis

C’est-à-dire je ne voyais que des nuances : mais celles-ci étaient égales.

Le dancing-bar

Sur un tramway qui s’arrêta un instant sur la place où j’étais assis, était écrit : « Barnabé ».

L’ivresse

En tout cas, je trouve parmi mes notes, celle-ci d’étonnement : « Comment les choses savent tenir bon aux regards !...

Dernier passage

En 1937, Walter benjamin publie L’angoisse mythique chez Goethe dans les Cahiers du Sud, un extrait de son étude sur les...