Portrait de l’auteur

Le 7 septembre 1926, Walter Benjamin voyage pour la première fois à Marseille.

Haschich à Marseille

À partir de décembre 1927, les docteurs Ernst Joël et Fritz Fränkel proposent à Benjamin, de participer sous surveillance...

L’hôtel

On devient tellement délicat : crainte qu’une ombre tombée sur le papier ne puisse le blesser.

Le labyrinthe

Je pouvais juste encore me rendre compte que ce n’était autre chose que le hurlement des trompes...

Le bistrot

Je l’avais mesuré dans mon état d’ivresse avec la même certitude qui vous permet dans un état d’extrême fatigue de remplir un...

« Chez Basso »

L’amour décerné à ces bateaux, de par leurs noms, me semblait merveilleux et beau autant que touchant.

Nouvelle vision

J’aimerais dire : elle crée, en desséchant, une forme de fleur.

Rue Paradis

Mais il n’y avait pas seulement de connaissances. À ce moment de profond ravissement deux personnes, des bourgeois, des...

Le dancing-bar

Je ne ressentais aucun désir.

L’ivresse

Cela va contre mon éducation et ne se faisait pas sans une discussion intérieure.

Dernier passage

En 1937, Walter benjamin publie L’angoisse mythique chez Goethe dans les Cahiers du Sud, un extrait de son étude sur les...