Portrait de l’auteur

Le 7 septembre 1926, Walter Benjamin voyage pour la première fois à Marseille.

Haschich à Marseille

À partir de décembre 1927, les docteurs Ernst Joël et Fritz Fränkel proposent à Benjamin, de participer sous surveillance...

L’hôtel

Le dégoût disparaît ; on lit les affiches sur les urinoirs.

Le labyrinthe

Après, néanmoins, le sentiment que tout ici est clair, fréquenté, vivant, et restera tel.

Le bistrot

Je me souviens spécialement d’une physionomie d’homme d’une bestialité et d’une canaillerie sans borne dont « le pli de la...

« Chez Basso »

Alors je cherchai sur la carte parmi les plats voisins. Je paraissais vouloir commander une chose après l’autre, puis le...

Nouvelle vision

Puis en haut chez Basso, les jeux précédents recommencèrent lorsque je regardai vers le bas.

Rue Paradis

C’était une vision, exactement comme auparavant. Il s’était incorporé dans la silhouette d’un voyou du...

Le dancing-bar

Et la triste et cruelle histoire de Barnabé ne me sembla pas mal comme but d’un tramway dans la banlieue de...

L’ivresse

Cela va contre mon éducation et ne se faisait pas sans une discussion intérieure.

Dernier passage

En 1937, Walter benjamin publie L’angoisse mythique chez Goethe dans les Cahiers du Sud, un extrait de son étude sur les...